Version imprimable de la page
source : crandelles.fr


ACCA-Chasse

Acca-Commune de Crandelles

Président : Louis ANGELVY

Les responsables de l’ACCA de Crandelles veulent nourrir leur passion en respectant l’équilibre des espèces.

AG 2015 :(article LA MONTAGNE) Parmi les sujets débattus lors l'assemblée générale des chasseurs de la commune, figurait en premier lieu le projet porté par l'AICA consistant à modifier les jours de chasse de la prochaine saison, en substituant le jeudi au lundi. Dans son analyse, le président Louis Angelvy se voulait pragmatique et favorable au projet qui maintiendra la cohésion de l'association intercommunale à laquelle adhèrent dix-huit communes. Concernant la gestion des espèces plus ou moins désirables, il semblerait que la pression exercée sur les populations de renards porte ses fruits, avec 25 individus éliminés cet hiver.

Une trentaine d'adhérents

Le président se montrait plus réservé en ce qui concerne les blaireaux « dont le déterrage, seule technique autorisée, prend énormément d'énergie pour des résultats très aléatoires ». Pour autant, il ne fermait pas la porte à une journée d'action au vu des dégâts occasionnés par ces animaux. Les lâchers de gibiers se poursuivront pour la prochaine campagne, la seule évolution adoptée par l'assemblée concerne le lièvre où des trios (deux femelles pour un mâle) se substitueront aux couples.

« Chaque année, près de 5.000 € sont consacrés au repeuplement en lièvres, faisans, perdreaux », ne manquait pas de souligner David Fau, le trésorier qui mettait également en exergue les bons résultats financiers, l'association regroupant une trentaine d'adhérents.

Enfin, les responsables comptent également s'appuyer sur les bonnes relations nouées avec Crandelles-Animation et l'USC pour perpétuer leurs principales manifestations estivales, la vente de pain cuit au four à bois lors de la fête du village et le challenge Georges Lapié, concours de quille qui aura lieu le samedi 8 août.

(article LA MONTAGNE) Entamée aux aurores sur des endroits ciblés de la commune, la traque des blaireaux n'a trouvé un dénouement qu'en fin d'après-midi par la capture de cinq d'entre-eux. Neuf heures d'efforts et d'obstination pour l'équipage « Les poils durs » conduit par Fred Deligne, Francis et Clément Carrière bien aidés par la ténacité de leurs deux chiens teckels.

Ces spécialistes de la vénerie sous terre intervenaient à la demande des chasseurs de Crandelles sensibles aux doléances des agriculteurs et des particuliers régulièrement soumis aux visites nocturnes des mustélidés. « Une famille de blaireau peut faire autant de dommages que des sangliers », précise Bernard Dacsyzin, garde-piégeur de l'ACCA, fin connaisseur de l'animal et les ravages qu'il occasionne aux champs de maïs ou aux pelouses. Un constat largement relayé par Émeric Costes et Éric Charmes, agriculteurs, qui participaient avec intérêt à cette traque : « Ces actions ponctuelles ne résoudront pas tous les problèmes car l'espèce est en forte expansion mais on peut espérer une accalmie pour cette fin de saison », confiaient-ils, soulagés.

 

 

Août 2015

Concours de quilles en hommage à Georges LAPIE

 

Août: Vente de pain cuit au four de Leyritz

 

 

 

 

 

 

 

 

Janvier 2014