Version imprimable de la page
source : crandelles.fr


Le compostage

Informations sur le compostage individuel

Le compostage est un processus naturel de dégradation des matières organiques. Celui-ci est organisé et contrôlé de manière à accélérer la transformation des déchets. En présence d’oxygène, l’action des micro-organismes décomposeurs (bactéries, levures, champignons) et macro-organismes (vers rouges, insectes,...) permet la dégradation de nos déchets organiques en humus appelé « compost ».

 

Pourquoi composter ?

Le compostage individuel permet de recycler chez soi certains déchets organiques de la famille et du jardin afin d’obtenir un amendement naturel. Incorporé à la terre, ce « fertilisant » enrichit le sol en éléments nutritifs.

 


Le compostage permet également de :

  • protéger l’environnement : le compostage contribue à la diminution de la quantité de déchets à collecter ; il diminue les quantités de déchets à incinérer ou à enfouir ; il agit en faveur du développement durable en recyclant la matière organique
  • produire un amendement de qualité ce qui : renforce le stock d’humus dans le sol ; améliore la fertilité du sol ; limite la prolifération des maladies
  • réaliser des économies financières en : obtenant gratuitement un amendement riche et naturel pour le sol ;


Deux méthodes pour composter !

Vous avez le choix entre deux méthodes :

Le compostage en tas
Cette technique consiste à amasser les déchets organiques biodégradables au fond du jardin. Elle convient particulièrement aux grands jardins (plus de 800 m2) qui génèrent beaucoup de déchets d’entretien mais également aux personnes qui ont peu de temps à consacrer à leur compost.


Le compostage en bac ou dans un composteur
Cette technique consiste à remplir un bac (ou composteur) de déchets organiques biodégradables.
Elle convient aux foyers qui ont un espace limité et de petites quantités de déchets à composter, sans pic de production. Cependant elle nécessite un entretien régulier ; elle est donc recommandée aux personnes qui ont du temps à consacrer à leur compost.


Si vous le souhaitez, deux types de composteurs en bois sont disponibles auprès du service Environnement de la CABA :
- un de 400 litres : 18,50 €
- un de 800 litres : 24,50 €


Où installer son composteur ?

Le compost doit être installé :

- sur un espace plat afin que l’eau de pluie puisse s’évacuer facilement, de même que le jus de fermentation qui s’échappe parfois du compost ;

- à même la terre, et non sur une aire bétonnée : tous les micro-organismes et animaux décomposeurs sont présents dans la terre. Pour leur permettre de pénétrer dans les déchets, le compost doit être déposé sur la terre nue et non sur une surface imperméable. Il en est de même pour les composteurs ;

- dans un endroit ombragé en milieu de journée : l’idéal serait à l’abri d’une haie arbustive à feuilles caduques (noisetier, charmille, sureau, fruitier) qui entretiennent une atmosphère humide et fraîche autour du compost. De plus, elles attirent de nombreux insectes utiles.
Attention : il ne faut surtout pas installer votre compost à proximité des résineux (thuyas) qui ralentissent la décomposition des matières organiques ;

- dans un lieu facile d’accès depuis la maison et le jardin.

 

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site de la CABA.